Oui. En fonction du type de visa, les démarches diffèrent.

 Les jeunes canadiens détenteurs d’un visa lié à l’accord sur la mobilité des jeunes signé en 2003 (dont les visas 2B pour les étudiants en échange et les visas 2C concernant les stagiaires) n’ont aucune démarche à entreprendre si la durée de leur séjour en France est inférieure à six mois.

 Dans le cas contraire, soit pour une durée de séjour dépassant six mois, les jeunes canadiens doivent se rendre auprès de la préfecture de leur lieu de résidence afin de solliciter une carte de séjour temporaire. Cette démarche administrative doit se faire au cours du premier mois de l’arrivée.

 Les étudiants détenteurs d’un visa long séjour pour études (hors accord de mobilité) sont en possession d’un visa valant titre de séjour (VLS-TS) qui leur permette de rester en France au-delà de trois mois de séjour. En arrivant en France, les étudiants doivent faire valider leur visa (VLS-TS) auprès des bureaux de l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration).

 Pour un séjour dépassant six mois, les chercheurs obtiennent un visa de long séjour qui nécessite de faire une demande de carte de séjour auprès de la préfecture de leur lieu de résidence.

 Les démarches différant sensiblement d’un visa à l’autre, le Consulat donne les instructions au moment de la délivrance du visa.