Les conseils pour trouver un stage en France

Chaque année, de nombreuses entreprises situées en France proposent aux étudiants français et internationaux des dizaines de milliers de stages dans tous les domaines et à tous les niveaux. Ces stages constituent l’occasion idéale de cumuler expérience en entreprise, expérience internationale, expérience culturelle et même parfois expérience linguistique.

Où trouver un stage ?

De nombreux sites étudiants ou professionnels proposent des milliers d’offres de stages pour tous les goûts. En voici quelques uns :

- Infostages


Kap’stages


Jobstage

 

job-recherche.com


jobsabroad.com


Le magazine L’Etudiant

 

-Stage-emploi

 

 

Vous trouverez également des offres de grande qualité sur les sites de nombreuses entreprises dans tous les domaines: 

 

·        Energie     EDF

 

  GDF-SUEZ

 

·        Banque    CREDIT LYONNAIS

 

  BNP PARIBAS       


·        Luxe   LVMH 

     

·        Grande distribution CARREFOUR

 

·        Transports SNCF

 

·        Aéronautique EADS

 

·        Pharmacie SANOFI - AVENTIS

 

·        Télécommunications FRANCE TELECOM Orange

 

·        Agroalimentaire DANONE

 

·        Assurance AXA

 

·        Cosmétique L’OREAL

 

 

·        Automobile     PEUGEOT

 

        RENAULT

 

·        Publicité PUBLICIS

 

·        Hôtellerie ACCOR

 

(Listes non exhaustives de sites de stages et de grandes entreprises françaises fournie à titre d’information, CampusFrance ne soutenant pas ces organisations)

Vous pouvez également être accueilli dans un laboratoire français pour un stage de recherche, qui viendra s’intégrer à votre parcours d’études au Canada.

Pour trouver un laboratoire d’accueil en France, nous vous conseillons :

- de prendre contact avec vos professeurs au Canada, qui pourront vous indiquer les contacts des scientifiques français avec lesquels ils ont des collaborations ;

- de prendre contact avec le Service scientifique de l’Ambassade de France au Canada, qui pourra pour orienter dans vos recherches.

Quelles sont les conditions de participation à l’Accord France-Canada sur la mobilité des jeunes ?


L’accord France-Canada sur la mobilité des jeunes a été signé en 2003 puis renégocié en 2013 par les gouvernements français. Il vous permet de partir en France pour y acquérir une formation universitaire, une expérience professionnelle, pour y effectuer un stage en entreprise ou pour y perfectionner votre connaissance de la langue, de la culture et de la société. Cet accord simplifie aussi considérablement les procédures administratives applicables à votre entrée et votre séjour en France. Enfin, grâce à cet accord, vous n’avez à payer aucun frais de dossier pour obtenir votre visa.

Vous êtes concernés par cet accord si :

  •  Vous êtes âgé de 18 à 35 ans révolus à la date du dépôt de la demande,
  •   Vous êtes de nationalité canadienne et résider habituellement au Canada au moment du dépôt de la demande,
  •   Vous êtes titulaire d’un passeport canadien valide pour au moins 3 mois après la date de fin du séjour,
  •   Vous disposez d’un minimum de ressources financières pour la durée du séjour.
  •  Vous pouvez être admis deux fois seulement au bénéfice des dispositions de cet accord, au titre de deux catégories de visas différentes. Les séjours doivent être discontinus. Vous devrez donc dans ce cas, revenir au Canada pour faire une nouvelle demande.
  • La durée de votre séjour ne peut dépasser un an, sauf pour les jeunes professionnels souhaitant se perfectionner sous couvert d’un contrat de travail (possibilité de prorogation de 6 mois).

Quelles sont les modalités administratives ?


·        Si vous souhaitez accomplir un stage pratique en entreprise dans le cadre de vos études ou de votre formation, les conditions de votre stage doivent être définies par une convention de stage tripartite conclue entre l’établissement de formation au Canada, l’établissement d’accueil en France et l’étudiant. Pour une durée de stage de 3 à 12 mois, il faut également faire une demande de visa 3C intitulé « stage pratique en entreprise ». Vous trouverez ci-dessous les documents à télécharger pour faire votre demande (demande de visa, convention de stage, liste de documents à joindre).

La convention de stage comporte selon la loi française 11 clauses obligatoires : 

  •  La définition des différentes tâches confiées au stagiaire, en accord avec les objectifs de la formation suivie
  •  Les dates de début et de fin du stage
  • La durée hebdomadaire maximale pendant laquelle le stagiaire doit être présent dans l’entreprise : si ce dernier est censé travailler la nuit, le dimanche ou un jour férié, la convention de stage doit le préciser
  • Le montant de l'indemnité versée au stagiaire et les modalités de son versement
  • La liste des avantages en nature offerts au stagiaire, en particulier la restauration, son hébergement ou le remboursement des frais qu’il a engagés pour effectuer son stage
  • Le régime de protection sociale du stagiaire, notamment la protection en cas d’accident du travail, et l’obligation pour le stagiaire de souscrire une assurance couvrant sa responsabilité civile
  •  Les conditions d'encadrement du stagiaire par les responsables du stage et l'entreprise d'accueil
  •  Les conditions de délivrance d’une « attestation de stage » et les modalités de validation du stage pour l’obtention du diplôme préparé
  •  Les modalités de suspension et de résiliation de la convention de stage
  •  Les conditions selon lesquelles le stagiaire est autorisé à s’absenter
  •  Les clauses du règlement intérieur de l’entreprise (lorsqu'il existe) auxquelles le stagiaire doit se soumettre.

 

·        Si vous souhaitez effectuer un séjour de découverte touristique et culturelle en France tout en étant autorisé à travailler pour compléter vos ressources financières, pour un séjour de 4 mois ou plus, vous devez remplir la demande de Visa vacances travail (visa 3D) que vous pouvez également télécharger ci-dessous.  

 

Quelles sont alors les étapes à suivre?


1. Télécharger la trousse correspondante au type de visa souhaité et remettre les documents demandés au Consulat Général de France dont vous dépendez, en fonction de votre lieu de résidence tel que précisé ci-après.

Vous pouvez soumettre votre demande de visa au plus tôt 3 mois avant votre départ en France.

ATTENTION : Veuillez vous renseigner sur les sites des consulats généraux pour connaître les modalités d’accès au service des visas (prise de rendez-vous, dossier par correspondance, etc.)

2. Pour un séjour supérieur à 6 mois (détenteurs du visa de long séjour portant mention : « carte de séjour à solliciter »), dès votre arrivée en France, vous devrez demander à la Préfecture de votre lieu de résidence, une carte de séjour temporaire dans le mois qui suit votre arrivée. Vous devrez fournir une convention de stage pour les visas 3C. A cette occasion, vous devrez vous soumettre à un examen médical de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII (ex ANAEM))

 Les titulaires des visas "vacances travail (3D)" doivent se présenter à la Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle pour solliciter une autorisation provisoire de travail avant de commencer tout travail.

Les stages sont-ils rémunérés ?


Légalement, le stage de formation ne s'effectue pas dans le cadre d'un contrat de travail. Vous ne pouvez donc prétendre à un salaire de la part de l'entreprise qui l'accueille. Cependant, vous pouvez prétendre à une indemnisation dans certains cas.

Si le stage est d’une durée inférieure à 2 mois pleins, soit 40 jours de travail, l’entreprise n’a pas d’obligation de vous rémunérer mais se réserve la possibilité de le faire si elle est satisfaite de vous.

Au-delà de 2 mois, l’entreprise doit vous indemniser à hauteur de 554,40 € par mois au minimum.